Comment poser une gouttière verticale chez soi ?

La gouttière verticale est un tuyau fixé aux chevrons d’une maison par des crochets. Conçue dans des matériaux comme le PVC, le cuivre, le zinc ou l’aluminium, elle se fixe sur tout type de couverture de toit.
L’installation d’une gouttière permet l’évacuation des eaux pluviales d’une toiture vers un récupérateur d’eau. Une gouttière est destinée à préserver les murs et les fondations d’une maison des remontées d’humidité.
Vous pouvez faire appel à une entreprise pour l’installation de vos gouttières, mais vous pouvez aussi les poser vous-même. Vous devez alors suivre quelques règles, concernant l’angle et le coude des descentes, depuis la jonction de la charpente jusqu’à l’égout.

Quels éléments composent une gouttière ?

Une gouttière verticale se compose d’un certain nombre d’éléments. Les tuyaux de descente s’emboîtent les uns dans les autres. Vous devez calculer la hauteur dont vous avez besoin pour assurer l’étanchéité du dispositif et l’écoulement de l’eau.
Les coudes des différentes descentes, en fonction de la toiture de votre maison, orientent la descente des eaux pluviales. Vous devez limiter le nombre de coudes : l’obstruction d’un coude empêche une évacuation fluide des eaux pluviales.
Des cuvettes de branchement sont destinées à la jonction de deux descentes vers un même collecteur d’eau. Pensez aussi à utiliser un niveau pour une installation droite.
Le dauphin est le tuyau terminal, le plus souvent en fonte ou en acier. Il est droit ou en coude et termine la descente de la gouttière vers le système d’évacuation.

Travaux à faire pour l’installation des gouttières

Avant de vous lancer dans des travaux d’installation de vos gouttières, il convient de recueillir des informations concernant le tracé et les différents matériaux qui peuvent s’adapter à votre maison.

Calcul de la pente depuis la toiture

Afin d’éviter toute obstruction de vos gouttières, vous devez déterminer une pente suffisante. À l’aide d’un niveau, vous pouvez tracer une ligne, depuis la toiture jusqu’au système d’évacuation. Une pente correcte doit atteindre 5 mm par mètre de gouttière. La descente de gouttière dirige les eaux vers le collecteur de gouttière ou le système d’évacuation des eaux pluviales, depuis la naissance en forme de T.
Si vous choisissez des profilés de gouttière, leur longueur standard varie entre 2 et 4 mètres. Les gouttières en alu atteignent une longueur de 6 à 9 m. Il faut s’assurer que les tuyaux de descente ne rencontrent aucun obstacle entre la couverture du toit et le système d’évacuation.

Installation d’une gouttière verticale

Pour réussir l’installation de votre gouttière, prévoyez une distance de 3 cm entre le tuyau et le mur. Cet espace s’avère nécessaire pour installer les colliers de fixation.
Vous devez poser une protection de gouttière à la naissance de la descente. Ce système évite l’obstruction de la gouttière. Le premier collier doit être posé immédiatement sous le premier angle, le reste des colliers s’appuie le long du mur.
Vous devez :

  1. Monter les coudes et calculer l’angle.
  2. Assembler tuyaux et manchons.
  3. Eviter de serrer les colliers pour permettre leur dilatation.
  4. Ajouter le dauphin au tuyau de descente.

Le dauphin, tuyau qui aboutit au procédé d’évacuation, doit se démonter facilement. Cela aide à contrôler le niveau d’évacuation des eaux et effectuer un nettoyage des végétaux.
Notez que les gouttières en PVC s’installent plus facilement que celles en zinc.

Fixation de la gouttière à la toiture

Chaque gouttière dispose d’un dispositif de crochets sur chaque bord. Ces crochets permettent de fixer la gouttière à la couverture du toit.
Pour obtenir une gouttière parfaitement rectiligne, vous devez vérifier l’alignement entre tous les crochets. La solidité de la gouttière dépend de la distance entre chaque crochet.
Pour tenir compte de la dilatation des tuyaux, il faut prévoir un espace entre le collier et le tuyau d’écoulement d’eau de pluie. Pensez aussi au nettoyage régulier de la gouttière.
Les chenaux d’un toit sont des canaux intégrés à la couverture. Ils permettent l’écoulement de l’eau de pluie. Ils s’encastrent dans chaque crochet des gouttières.
La naissance d’une gouttière est une pièce en forme de T, grâce à laquelle l’eau de pluie s’écoule dans le tuyau de descente.

Remplacement de vos gouttières : quel type de matériau choisir ?

Demandez des devis et prenez des informations avant de procéder au remplacement d’une gouttière. En effet, les gouttières sont généralement en zinc, mais en montagne par exemple, les gouttières en bois sont intégrées à la charpente.
Pour faciliter le nettoyage et le remplacement des gouttières, d’autres matériaux sont proposés.
Les gouttières en zinc, bien que plus esthétiques, nécessitent des soudures. Demandez un devis à une entreprise de charpente pour la rénovation.
Les gouttières en aluminium sont recherchées pour leur légèreté. L’alu est composé de pièces d’aluminium qui s’emboîtent les unes dans les autres. La gouttière peut aussi être conçue en un seul bloc. Les pièces des gouttières en PVC se collent et peuvent être posées sans l’aide d’une entreprise.

Travaux de rénovation : choisir une gouttière neuve

Si vous envisagez des travaux de rénovation, prenez des informations avant de choisir le matériau et de procéder au remplacement de vos gouttières :

  • Gouttière en PVC : elle s’avère économique et son remplacement est facile.
  • Gouttière en cuivre : c’est le caractère à un prix élevé.
  • Gouttière en zinc : elle est plébiscitée.
  • Gouttière en acier galvanisé : c’est la solidité pour un prix élevé.
  • Gouttière en alu : elle offre légèreté et résistance.
  • Gouttière en bois : elle se trouve surtout en zone montagneuse.

Selon le type de matériau choisi, vous devez faire appel à une entreprise pour le remplacement des gouttières. Demandez un devis pour connaître les prix de la rénovation.

Rénover sa toiture