Comment utiliser l’eau de pluie à la maison ?

Vous avez un projet d’installation d’un système de récupération d’eau de pluie à la maison? Économique et écologique, un récupérateur d’eau de pluie permet son stockage pour un usage extérieur ou intérieur.
Vous faites des économies aussi bien pour l’arrosage que lors du tirage de la chasse d’eau des toilettes.

Polluée, l’eau de pluie ne remplit pas les standards de qualité sanitaire pour une consommation humaine. Le Code de la santé publique limite donc l’usage des eaux pluviales à l’intérieur des bâtiments.
Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur la collecte, le traitement et l’utilisation d’eau de pluie chez vous.

Gestion de la collecte et du traitement des eaux pluviales

En France, le Code de la santé publique et le Code général des collectivités territoriales encadrent l’utilisation d’eau de pluie. On distingue deux usages de l’eau de pluie : extérieur et intérieur au bâtiment. Le stockage des eaux pluviales dans un récupérateur d’eau permet sa distribution au jardin ou à la maison.
Sous quelles conditions est autorisée la collecte de l’eau de pluie ? Des travaux sont-ils nécessaires ?

Comment récupérer l’eau de pluie ?

L’installation d’un système de récupération d’eaux pluviales vous permet d’être autonome dans leur gestion. Retenez que la collecte de l’eau de pluie provenant du sol est interdite en France.
Seule la récupération des eaux de ruissellement du toit est permise. Il suffit de raccorder une citerne extérieure ou une cuve enterrée à la descente de gouttière.

Le traitement de l’eau de pluie

Le traitement des eaux pluviales récupérées est opéré par un système de filtre avant leur usage.
Les propriétaires d’installations de récupération d’eau de pluie ont l’obligation légale de nettoyer régulièrement les filtres. Référez-vous à l’Article 4 de l’arrêté du 21 août 2008 relatif à l’usage de l’eau de pluie.
Vos installations doivent également comprendre un système de trop-plein vers le service collectif d’évacuation des eaux pluviales.

L’entretien des installations et équipements de récupération d’eau de pluie

Vous devez toujours veiller à la qualité de votre eau de pluie en nettoyant régulièrement vos équipements de récupération. Vous évitez ainsi sa contamination par des bactéries qui menaceraient la qualité sanitaire de vos plantations.
Si votre installation distribue de l’eau de pluie dans la maison, la loi impose la tenue d’un carnet d’entretien sanitaire. Cette obligation est régie par l’Article 4 de l’arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux pluviales.

Le stockage et l’utilisation extérieure de l’eau de pluie

L’utilisation d’eau de pluie est autorisée à l’extérieur des bâtiments pour l’arrosage du jardin et le lavage. Les eaux pluviales ruisselant du toit permettent de laver voiture et parties extérieures de la maison. Sans utiliser les réseaux publics de distribution d’eau, vous assurez l’entretien de votre toiture, votre terrasse et vos murs.
Comment stocker l’eau de pluie pour un usage extérieur à votre bâtiment ? Quelles économies pouvez-vous réaliser ?

Le stockage de l’eau de pluie dans un récupérateur d’eau

Lors de votre projet de récupération d’eau de pluie, vous devez prévoir son stockage. Pour stocker l’eau pluviale, vous devez installer une citerne hors-sol ou une cuve enterrée selon vos besoins.
Sachez que le réservoir d’un récupérateur d’eau de pluie peut contenir jusqu’à 10 000 litres d’eau.

Fini le gaspillage d’eau potable pour l’arrosage

10 à 15 litres d’eau par m2 sont nécessaires pour arroser un jardin. Au prix de l’eau, gardez-vous d’utiliser le réseau d’eau potable pour l’irrigation et l’arrosage du jardin.
L’ajout d’une pompe à votre récupérateur d’eau facilite l’utilisation d’eau de pluie pour ces usages.
N’ayant plus recours aux réseaux du service public de distribution, vous économisez des centaines de litres d’eau. Après vos travaux de jardinage, pensez à laver vos accessoires écologiquement à l’eau pluviale.

Le lavage à l’eau de pluie en extérieur

Sol, voiture, toiture, terrasse, murs, portes, fenêtres, vitres, vous pouvez tout laver avec de l’eau de pluie. Pour un lavage haute pression, vous pouvez ajouter la pompe d’un nettoyeur haute pression à votre récupérateur d’eau.

La récupération d’eau de pluie pour un usage domestique

L’eau de pluie est-elle potable ? Non, car la pluie est contaminée par la pollution atmosphérique et le ruissellement du toit.
Impropre à la consommation, l’utilisation d’eau de pluie est limitée à l’intérieur des bâtiments. Les usages domestiques autorisés concernent uniquement l’évacuation des eaux noires des toilettes et le lavage du linge.

L’installation du réseau de distribution d’eau non potable

L’usage de l’eau pluviale à l’intérieur d’un bâtiment fait obligatoirement l’objet d’une déclaration auprès de la mairie. Ce type d’installation présente des risques sanitaires pour les occupants de la maison et le réseau public de distribution.
Consultez l’Arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération d’eaux pluviales pour connaître l’ensemble de vos droits et devoirs.

Faites appel à un professionnel pour les travaux

Le prix du raccordement de votre système de récupération d’eau pluviale au réseau domestique est plus cher. Cette opération nécessite des travaux de terrassement pour l’enterrement de la cuve. Vous devez de plus installer un système séparé de celui de la distribution d’eau potable.
Plus que Pro vous permet de réaliser facilement plusieurs devis auprès de professionnels sélectionnés. Alors, quelles utilisations comptez-vous faire de l’eau de pluie que vous allez récupérer ?

Rénover sa toiture