Isoler des combles perdus ou aménagés : zoom sur les différents types de laines

Vous envisagez des travaux de rénovation de votre maison pour économiser de l’énergie ? L’isolation des combles perdus et aménagés est indispensable pour améliorer le confort énergétique de votre maison. Avec quel type de matériau isoler la toiture et les murs ?
Il existe de nombreux types de laines pour l’isolation des combles. Elles offrent des performances énergétiques différentes concernant l’isolation thermique et phonique. Elles se distinguent par leur prix et la facilité de mise en oeuvre. La laine minérale est fréquemment employée pour isoler les combles.
Parmi les laines minérales, la laine de verre est utilisée comme isolant par 75 % des Français. Plébiscitée pour son rapport qualité-prix et pour les aides auxquelles elle donne accès, elle est loin d’être la seule sur le marché.
Laine de roche, de chanvre, de lin, de mouton ou de bois, découvrez les types de laine pour l’isolation des combles.

Les laines minérales

La laine de verre : un excellent rapport prix/performances

Idéale pour isoler une toiture inclinée, la laine de verre se coupe sur mesure pour se fixer facilement entre les chevrons. C’est l’isolant le plus populaire pour les combles perdus ou aménagés.
Ignifuge et disponible à petit prix, elle offre de très bonnes performances thermiques et acoustiques. Pour un comble perdu, la technique la plus fréquemment utilisée est l’isolation par soufflage.
La laine de verre se présente sous des formats variés : rouleaux, panneaux semi-rigides ou flocons. Lors de la pose, portez toujours un masque et des gants. Les fibres contenues dans ce matériau peuvent en effet irriter la peau et les poumons.

La laine de roche : un isolant incombustible

La laine de roche convient pour l’isolation d’une toiture inclinée, comme la laine de verre. Elle permet aussi d’isoler le sol d’un comble ou d’un grenier.
Elle offre une meilleure isolation phonique que la laine de verre. Elle est donc idéale pour améliorer le confort dans des combles aménagés en chambre, par exemple.
Cet isolant provenant de roches volcaniques est disponible sous différentes formes, panneaux, rouleaux ou flocons.
Ses plus ? Une bonne résistance à la vapeur d’eau, au feu et à la chaleur. Avant de procéder à sa mise en place, assurez-vous de l’étanchéité de la toiture de votre maison. La laine de roche perd une partie de ses pouvoirs isolants si elle est mouillée.

Les laines végétales : des isolants thermiques naturels

Découvrez les caractéristiques des laines végétales, l’isolant naturel et écologique idéal pour isoler des combles.

La laine de chanvre, un bon choix pour isoler en toute saison

Choix écologique, cet isolant naturel pour combles offre une bonne isolation phonique et thermique. Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, elle peut être utilisée pour isoler une toiture inclinée, un plancher en bois, un plafond, un mur ou une façade.
Le matériau isolant est réalisé à partir des fibres de la plante. Résistante à l’humidité, la laine de chanvre est inflammable et doit donc être combinée à d’autres matériaux ignifuges.
Ce matériau est conditionné sous forme de matelas, rouleaux ou panneaux. Il est aussi vendu en vrac. Les panneaux de chanvre sont disponibles dans des épaisseurs de 3 à 19 cm. L’épaisseur des rouleaux isolants est comprise entre 3 et 8 cm.

La laine de lin, un isolant écologique pour la toiture

La laine de lin convient tant pour l’isolation des combles aménagés ou perdus. Outre l’isolation thermique et phonique de la toiture de votre maison, ses principaux avantages sont les suivants :

  • résistance aux insectes et aux moisissures ;
  • matériau sain et inodore ;
  • très bonne résistance à l’eau ;
  • matériau léger.

Elle nécessite la pose d’un pare-vapeur. Avec un coût d’environ 15 euros par mètres carrés, elle est plus onéreuse que des isolants comme la laine de verre. N’hésitez pas à demander un devis.

Les laines animales : la laine de mouton

Matériau léger, la laine de mouton offre de bonnes performances pour une isolation thermique et phonique des combles. Cet isolant convient pour toutes sortes de travaux d’isolation. Sa résistance à l’humidité est un véritable atout : elle est capable d’absorber jusqu’à 35 % de son poids en eau.
Seul bémol : en raison de sa faible inertie, elle ne permet pas de conserver la fraîcheur à l’intérieur de la maison en été. Elle est donc plutôt recommandée pour l’isolation de combles perdus. Comme la ouate de cellulose, elle fait partie des matériaux écologiques pour l’isolation thermique des combles.

La laine de bois, un isolant naturel de qualité

La laine de bois constitue un très bon choix pour une isolation thermique et phonique efficace. Alors que les autres types de laines pour l’isolation des combles s’utilisent à l’intérieur, la laine de bois isole la toiture par l’extérieur.
Isolant naturel comme la laine de mouton et l’ouate de cellulose, elle s’utilise pour l’isolation de la toiture, des combles, des murs et du sol.
Vous avez maintenant toutes les clés pour faire le choix entre ces différents isolants. N’hésitez pas à demander un devis pour estimer le prix des travaux d’isolation et de rénovation.

Rénover sa toiture