L’entretien de votre toit plat : conseils pour prolonger sa durée de vie

L’entretien de votre toit plat est une étape primordiale afin de vérifier l’étanchéité de votre toiture et l’état de son revêtement. Qu’il s’agisse d’une toiture-terrasse ou d’un toit plat classique, l’idéal est de nettoyer votre toiture deux fois par an. Une fois au printemps pour vérifier les éventuels dégâts provoqués par les eaux pluviales ou la neige et une fois à la fin de l’automne, quand les arbres ont perdu toutes leurs feuilles. L’entretien régulier de votre toit plat vous évite d’avoir recours à des travaux de rénovation et d’isolation coûteux. Les toitures végétalisées nécessitent un entretien comme un véritable jardin.

Inspecter régulièrement le revêtement et l’isolation de votre toit plat

La tendance est à oublier la toiture de sa maison. Or, un entretien et des réparations réguliers sont fortement recommandés, voire nécessaires. Un toit plat requiert une inspection périodique de tous les matériaux et revêtements idéalement une fois au printemps et une fois à l’automne, lorsque les arbres ont perdu toutes leurs feuilles.
Il faut s’assurer que les évacuations ne sont pas obstruées et notamment les gouttières. Les racines et les végétaux peuvent provoquer de sérieux dommages au revêtement de votre toiture. L’entretien régulier de votre toit plat permet de prolonger sa durée de vie.
Les matériaux ont une durée de vie, c’est pourquoi les revêtements nécessitent parfois des travaux pour assurer l’étanchéité du toit. La membrane d’étanchéité de votre toit doit être vérifiée régulièrement afin de s’assurer qu’elle joue son rôle d’isolant.
Si votre toit plat est difficilement accessible, demandez un devis à un professionnel. Dans tous les cas, veillez à éviter de monter sur votre toit lors de fortes chaleurs ou de rafales.

Retirer tous les végétaux du toit et nettoyer les canaux d’évacuation

Commencez par retirer les racines, les végétaux et la mousse de votre toit. Procédez à une opération de démoussage à l’aide d’une brosse dure pour enlever les plaques de mousse et rincer ensuite avec de l’eau.
Si les végétaux sont présents depuis longtemps, l’utilisation d’un nettoyeur à haute pression peut se révéler indispensable. Si l’étanchéité de votre toit possède un coating, il vaut mieux éviter le jet à haute pression qui pourrait l’endommager.
Pour prolonger les effets du nettoyage de votre toiture, vous pouvez vaporiser un algicide et un fongicide. Veiller à pulvériser ces produits par temps sec.
Le nettoyage de la couverture est une étape essentielle afin d’empêcher que les saletés et les végétaux ne s’installent durablement votre toit plat. Il est également possible de pulvériser un hydrofuge afin de renforcer la protection et l’imperméabilité du revêtement. Certaines peintures de toiture peuvent également être appliquées pour renforcer l’imperméabilité tout en protégeant les matériaux et assurant une touche esthétique.
Nettoyer ensuite les gouttières afin de vous assurer de l’évacuation correcte de votre toit. Retirez les feuilles mortes, les branches ou tout ce qui pourrait obstruer la gouttière et entraver la bonne circulation des eaux pluviales.

Vérifier la membrane bitumeuse de votre toiture

Les membranes bitumeuses ont une durée de vie importante (jusqu’à 40 ans et plus). Elles ne nécessitent, en principe, aucun entretien particulier mis à part un nettoyage régulier de la surface du toit.
Les toitures bitumeuses sont généralement composées de deux couches de couverture si bien que si la couche supérieure est endommagée, la couche de dessous assurera l’étanchéité du toit. L’étanchéité doit être vérifiée minutieusement afin de déceler les infiltrations par les raccords de la membrane bitumeuse. Si la membrane bitumée est abîmée, il est possible de la réparer au moyen de lés de membrane bitumée soudés au chalumeau.
Lorsque la date de péremption de l’étanchéité est atteinte, il est nécessaire de passer une nouvelle couche de bitume d’une épaisseur d’environ 4 mm. Si un ancien toit a déjà été rénové plusieurs fois, il convient de retirer l’ancienne toiture pour la remplacer par une nouvelle couche de bitume qui assurera son étanchéité. Cette étape nécessite des travaux de rénovation plus conséquents.

Réparer les boursouflures sur le revêtement de votre toit plat

Des boursouflures peuvent se former avec le temps sur le revêtement de votre toiture. Si elles viennent à se déchirer, elles représentent un risque accru d’infiltration dans votre maison. La réparation de la boursouflure se fait en plusieurs étapes :

  • à l’aide d’un cutter, pratiquez une incision en croix dans la boursouflure;
  • dépliez les quatre angles vers l’extérieur et nettoyez-les au besoin afin que la surface soit propre;
  • appliquez du mastic bitumeux sur le revers;
  • refermez et appuyez fortement pendant 1 à 2 minutes;
  • appliquez du mastic bitumeux sur les coutures et les incisions;
  • posez une bande de fibre de verre sur les incisions et appliquez une seconde couche de mastic bitumeux.

Nettoyer les gouttières et les évacuations

Pour permettre aux eaux pluviales de s’évacuer correctement, il est nécessaire de vérifier l’état de la gouttière et des tuyaux de descente. Ouvrez, nettoyez et dégraissez les tuyaux et réparez les éventuelles fissures.
Pour prolonger la durée de vie des métaux comme le zinc et le cuivre, vous pouvez les enduire de deux couches de coating argenté (à 24 heures d’intervalle).
L’obstruction des canaux d’évacuation est la première cause d’infiltration d’eau dans l’isolation de la charpente. L’eau stagnante peut endommager durablement le revêtement et la couverture de votre toiture plate. Un entretien régulier de votre toiture vous évite des travaux de rénovation coûteux.

Rénover sa toiture