Normes à respecter pour isoler des combles aménagés

Isoler des combles aménagés dans une maison demande des travaux conformes aux normes d’isolation thermique en vigueur. En effet, un comble aménageable dispose d’un système de chauffage. Un toit mal isolé engendre 30 % de la perte énergétique d’une maison.
Les travaux d’isolation des combles aménageables se font le plus souvent par l’intérieur. On préconise des matériaux isolants sur la charpente et sur les murs. Les techniques de mise en oeuvre de l’isolation thermique dépendent de la nature des matériaux. Des aides sont prévues par l’État et des organismes comme l’ANAH, à condition de fournir un devis d’une entreprise agréée RGE.

Isolation par l’intérieur de combles aménageables

Isoler des combles aménagés par l’intérieur offre la solution la plus simple pour optimiser la performance énergétique d’une toiture. Selon la configuration de votre charpente, l’isolant se place entre les chevrons, sur les rampants ou dessous.
La technique d’isolation sous les chevrons demande la pose d’un écran sous toiture HPV, destiné à protéger de l’eau le matériau isolant. Cette technique d’isolation de la toiture sous les chevrons supprime les ponts thermiques.
Poser une membrane d’étanchéité à l’air permet un gain énergétique de l’ordre de 10 %. Vous obtenez un confort thermique efficace sans perdre de place habitable.
Le DTA Isolation des Combles et le CPT (Cahier des Prescriptions Techniques) définissent la règlementation en vigueur.
Un isolant en panneaux ou en rouleaux doit être posé en deux couches. La première doit avoir une épaisseur égale à celle des solives en bois.

Combles aménagés et pare-vapeur

L’installation d’un pare-vapeur est obligatoire pour les cas suivants :

  • maison à couverture traditionnelle, en tuiles ou en ardoises ;
  • combles aménagés ;
  • maison à ossature bois.

Des produits plus compacts permettent de gagner jusqu’à 15 % de place habitable. Le pare-vapeur doit être dirigé vers l’intérieur des murs.
Cette membrane offre une bonne résistance à l’eau, ce qui protège les matériaux isolants.

Isolation thermique par l’extérieur

Isoler sa toiture par l’extérieur représente de gros travaux, généralement entrepris en cas de rénovation de la toiture. Cette technique suppose de faire appel à un professionnel, puisqu’on doit retirer la toiture pour poser des panneaux porteurs sur plusieurs couches.
Avant de se lancer dans ces travaux de rénovation, il convient de demander un devis. Cela permet de connaître le prix de l’isolation des combles par l’extérieur, et sa mise en oeuvre. Les performances thermiques des combles aménageables dépendent du type de projet mis en oeuvre en fonction de la charpente.

Techniques d’isolation des combles aménageables

Isoler des combles aménagés fait appel à un certain type de technique d’isolation. L’objectif est d’obtenir une étanchéité parfaite, afin de diminuer les dépenses de chauffage, tout en conservant un réel confort thermique.
Parmi les méthodes d’isolation des combles aménagés, on trouve :

  • l’isolation des combles aménageables par pose de panneaux ;
  • l’isolation des combles aménageables par rouleaux ;
  • l’isolation des combles aménageables en laine minérale, par soufflage.

La mise en oeuvre de la technique par soufflage permet de bien isoler les rampants de la toiture, ce qui garantit l’étanchéité du comble aménagé. Les pertes d’énergie sont limitées efficacement. La laine minérale en vrac offre le rapport qualité-prix le plus intéressant.

Matériaux isolants d’un comble aménageable

Pour isoler des combles aménagés dans une construction neuve, la réglementation thermique en vigueur encadre la résistance thermique des isolants. Les matériaux doivent répondre à une consommation d’énergie primaire minimale. Vous devez demander un devis aux professionnels RGE.
Les matériaux les plus utilisés sont les suivants :

  • laine de verre ;
  • laine de roche.

La laine de verre et la laine de roche se posent en rouleaux, après installation d’une membrane d’étanchéité. La laine minérale se disperse avec un appareil de soufflage lorsqu’elle est achetée en vrac. Cette technique permet de déposer l’isolant dans les endroits les plus inaccessibles.
Le professionnel peut aussi isoler les combles aménagés avec du polystyrène expansé (PSE), qui se pose par panneaux. Ce type d’isolant mince réduit notablement l’épaisseur de l’isolation, ce qui procure un gain de place important. Cependant, la fragilité de ces isolants dans les combles aménageables oblige à utiliser un isolant complémentaire pour une meilleure résistance.

Performance énergétique des isolants

Pour tout projet d’isolation des combles, le Cahier de Prescriptions Techniques (CPT) fait référence en matière de mise en oeuvre d’une famille de produits. Cela concerne la laine de verre et la laine de roche que l’on pose sous le toit.
Le DTA d’isolation des combles constitue le règlement en matière d’isolation thermique avec des isolants ISOVER.

Isolation des combles et aides financières

Vous pouvez isoler les combles aménagés de votre maison dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation et bénéficier de plusieurs aides. La prime énergie remplace le CITE dès le 1er janvier 2020. L’éco PTZ offre une autre solution au financement des travaux d’isolation.
Pour obtenir ces aides, vous devez faire réaliser les travaux d’isolation par une entreprise agréée RGE. Vous devez fournir un devis où figure le prix du projet avec le détail entre la pose et la fourniture des matériaux pour débloquer ces aides.

Rénover sa toiture